Pratique de l’interdisciplinarité : le changement dans la continuité

Diplômé du master PDI en septembre 2019, Baptiste Avril a soutenu un mémoire sur la transmission des savoirs, l’entrepreneuriat et la professionnalisation dans le milieu du numérique.

Inscrit en APD avec l’idée d’améliorer son projet de thèse, il décroche un entretien… qui débouche sur un CDI de consultant en Stratégie et Sociologie : un métier à première vue plus orienté vers l’économie que la sociologie, l’anthropologie ou l’histoire…

Pourtant le bureau d’études qui a recruté Baptiste s’appuie sur les sciences sociales pour faire émerger des solutions économiques : « Les enquêtes que nous menons par l’intermédiaire d’outils et de concepts interdisciplinaires répondent aux difficultés rencontrées par des petites ou grandes entreprises de toutes sortes. Exercer cette activité me permet d’élargir mes connaissances théoriques et pratiques sur des terrains et objets d’études d’une grande diversité. »

Le travail de Baptiste consiste aussi à créer et à mettre en place des dispositifs de sociologie appliquée : « L’enjeu est de taille car il existe peu de canaux pour faire transiter les enseignements des sciences sociales, en particulier dans le secteur privé. »

Une belle opportunité pour construire et alimenter des réflexions épistémologiques et infléchir le système économique en prenant en compte la réalité sociale des individus.

Prix et publications des anciens du master

Du master PDI… à l’écriture

 

Une bonne nouvelle ! Pierre ALayrac, ancien de PDI (promotion 2015-2016), s’apprête à publier un essai à partir de son mémoire de M2.
Internationale au milieu du gué : de l’internationalisme socialiste au congrès de Londres (1896), à paraître aux Presses Universitaires de Rennes (07/18).

 

A lire sur Mediapart… l’analyse de Aube Richebourg et Juliette Ducoulombier sur la vraie-fausse fin de mandat pour les 224 députés qui ne se sont pas représentés aux législatives de juin 2017. Un travail effectué dans le cadre de l’atelier de Etienne Ollion : « Dans l’ombre de la loi ». (28/06/18)

https://blogs.mediapart.fr/les-invites-de-mediapart/blog/080617/faux-departs

 

Un autre article, paru cette semaine dans la revue Politix (n°117), renvoie aux travaux effectués dans l’atelier de Etienne Ollion. Co-signé par Julien Boelaert et Damien Lecomte entre autres, Le respect de la boutique analyse l’étiolement de la discipline partisane dans le groupe socialiste entre 2012 et 2017 (28/06/18)

http://www.cairn.info/revue-politix-2017-1-p-171.htm